Search
  • Grade Gurus

Guide d'initiation au franglais et autres argots montréalais

Montréal est une ville multiculturelle canadienne, considérée localement et internationalement comme une ville bilingue.


Ce mélange de langues et de personnes a donné naissance à une façon unique de parler des Montréalais : appelé "franglais" (littéralement un port-manteau de français et d'anglais), ce mélange d'anglais et de français jaillit spontanément de la bouche des Montréalais : dans une conversation donnée, vous pouvez entendre les Montréalais parler franglais en commençant une phrase dans une langue, puis en lançant un mot ou une tournure de phrase dans l'autre langue sans pause, au grand désarroi des étrangers qui tentent de se frayer un chemin dans la ville ! Mais il n'y a aucune raison de s'inquiéter : Grade Gurus est là pour vous aider en mettant en évidence certains des termes d'argot franglais les plus courants, leur origine, leur signification et la façon de les utiliser dans une conversation quotidienne.


Le cœur du Franglais : Cross-Language-Gerunds



En anglais, un gérondif signifie prendre un nom et le transformer en verbe en ajoutant "-ing" à la fin (par exemple, le verbe "to be" devient "being", "to sing" devient "singing", "to jogging" devient "jogging"). L'une des façons les plus courantes pour les Montréalais de parler le franglais est de jouer sur ce schéma : ils commencent par un nom anglais, le modifient en ajoutant "-ing" à la fin, puis définissent le nouveau mot avec un article défini en français ("Le" ou "La").


Le résultat final est un nouveau mot qui nécessite le contexte du français et de l'anglais pour être compris, comme "Le Planning" (pour se préparer à quelque chose), "Le Relooking" (pour se faire refaire une beauté), "Le Pressing" ( nettoyage à sec professionnel), ou "Le Jogging" (survêtement).


Le “Bonjour Hi”


On considère généralement que c'est la salutation standard des employés du secteur des services de Montréal : littéralement le mot "bonjour" dans les deux langues. Cela indique aux clients que la personne qui les sert est prête à le faire en français ou en anglais.

En tant que client, vous devez répondre par "Bonjour" ou "Hi", ce qui vous permet de définir la future langue de conversation.


Si un représentant d'entreprise ne vous salue pas par "Bonjour-Hi" et utilise plutôt une seule des deux langues ("bonjour" ou "hi" mais pas les deux), cela signifie généralement que le représentant a choisi la langue utilisée pour communiquer (qui, au Québec, est le français par défaut), et le client doit donc faire un effort pour parler cette langue.


Toutefois, certains clients qui souhaitent être servis dans une langue particulière peuvent adopter une stratégie proactive et saluer le représentant de l'entreprise avant d'avoir la chance de lui dire bonjour.


Cinq à Sept


Cette expression se traduit littéralement par "cinq à sept", et elle signifie "happy hour". Pendant la plage horaire de 17 h à 19 h, la plupart des bars ou des pubs de Montréal offrent un rabais de 2 pour 1 sur les boissons et autres produits promotionnels, de sorte que les Montréalais qui quittent leur travail se réunissent fréquemment avec leurs amis et leurs collègues pour boire et socialiser avant de rentrer chez eux.


Le terme cinq à sept est également utilisé dans les deux langues comme un substantif : vous pourriez entendre un anglo-montréalais dire "we're going to do a cinq à sept", ce qui signifie qu'il fréquentera un bar avec des amis et prendra un verre après le travail.


All-Dressed



Cette expression est utilisée pour les fast-foods et signifie "avec tout ce qu'il y a dessus", ou "avec toutes les garnitures". S'applique à la pizza, aux hot-dogs et même aux frites.


Allophone / Anglophone / Francophone


Ils désignent les personnes en fonction de leur langue maternelle. Les anglophones (ou Anglos) ont l'anglais comme langue maternelle, les francophones (Francos) parlent le français, et les allophones n'ont ni l'anglais ni le français comme langue maternelle.


Ces termes sont également utilisés de manière large et imprécise pour désigner des communautés entières. Par exemple, lorsque l'on parle de "communauté francophone", on désigne généralement les descendants des colons français installés au Québec depuis les années 1600 (aussi appelés "pure laine").


Cependant, le fait d'avoir le français comme langue maternelle inclut également des peuples comme les Haïtiens, les Marocains ou les Vietnamiens qui parlent français mais qui ne partagent pas la même identité culturelle. De même, la "communauté anglophone" fait généralement référence aux Canadiens anglais vivant au Québec, mais bizarrement, elle n'inclut pas les Américains, les Australiens ou les autres anglophones de souche qui ont immigré ici.


Le franglais de Montréal est un sujet d'étude depuis des décennies, et aucun article ne peut résumer à lui seul toute la richesse linguistique de la ville. Le meilleur conseil pour apprendre l'argot local est donc de s'assurer de pratiquer les deux langues officielles !



-----


A Beginner’s Guide to Franglais and Other Montreal Slang


Montreal is a multicultural centre in Canada and seen locally and internationally as a bilingual city.


This mix of languages and people has spawned a unique way that Montrealers talk: called “franglais” (literally a port-manteaux of français and anglais), this mix of English and French flows freely from the mouths of Montrealers: in any given conversation, you might hear Montrealers speak franglais by beginning a sentence in one language, then throw in a word or a turn-of-phrase in the other language without pause, much to the confusion of outsiders trying to navigate their way through the city!


But there is no reason to fret: Grade Gurus is here to help by highlighting some of the most common franglais slang terms, where they come from, what they mean, and how to use them in everyday conversation.


The Core of Franglais: Cross-Language-Gerunds


In the study of English, a gerund means to take a noun and transform it into a verb by adding “-ing” at the end (for example the verb “to be” becomes “being”, “to sing” becomes “singing”, “to jog” becomes “jogging”). One of the most common ways Montrealers speak franglais is by playing on this pattern: they start with an English noun, modify it by adding “-ing” at the end, then define the new word with a French definite article (“Le” or “La”).


The result is a new word that requires the context of both French and English to comprehend, such as “Le Planning” (to prepare for something), “Le Relooking” (to get a makeover), “Le Pressing” (professional dry cleaners), or “Le Jogging” (a tracksuit).


“Bonjour-Hi”



This is widely seen as the standard greeting from Montreal service-sector workers: literally the word “hello” in both languages. This indicates to customers that the person serving them is willing to do so in either French or English.


As a customer, you should respond with either “Bonjour” or “Hi”, which allows you to set the language of conversation going forward.


If a business representative does not greet you with “Bonjour-Hi” and instead uses only one of the two languages (“bonjour” or “hi” but not both), it typically means that the representative has chosen the language of service (which in Quebec defaults to French), and so the customer should try to speak that language.


However, some customers that wish to be served in a particular language might adopt a proactive strategy and greet the business representative before they have a chance to say hello.


Cinq à sept


This expression literally translates as “five to seven,” and it means “happy hour”. During the hours of 5pm to 7pm, most bars or pubs in Montreal offer a two-for-one deal on drinks, and other promotional specials, so Montrealers leaving work will frequently gather with their friends and co-workers to drink and socialize before going home.


The term cinq à sept is also used as a noun in either language: you might hear a Anglo Montrealer say “we’re going to do a cinq à sept,” which means that they and some friends will patron a bar and have drinks after work.


All-Dressed


An expression used for fast-food, meaning “with everything on it”, or “with all the toppings”. Applies to pizza, hot dogs, and even chips.


Allophone / Anglophone / Francophone


These terms refer to people according to their mother tongue. Anglophones (or Anglos) have English as their native language, Francophones (Francos) speak French, and Allophones have neither English nor French as their mother tongue.


These terms are also used broadly and imprecisely to refer to entire communities. For example, when people say the “Francophone community”, they usually mean the descendants of French settlers in Quebec from the 1600s (also called “pure laine”).


However, having French as a mother tongue also includes peoples like Haitians, Moroccans, or Vietnamese who speak French but who do not share the same cultural identity. Similarly, the “Anglophone community” typically refers to legacy English Canadians living in Quebec, but oddly does not include Americans, Australians or other native English speakers who immigrated here. Montreal franglais has been a topic of study for decades, and no single article can sum up the entire linguistic experience of the city. The best advice to navigating the local slang, then, is to make sure to practice both official languages!

14 views0 comments

Recent Posts

See All

Conjuguer Avoir (To have) en français

L'un des verbes les plus importants de la langue française est "avoir". Dans cet article, nous allons non seulement revoir sa conjugaison et sa signification, mais aussi apprendre à quel point il est