Search
  • Grade Gurus

Est-il possible d'apprendre une nouvelle langue tout en dormant ?

English will follow

C'est un sujet qui rend beaucoup de gens curieux pour de nombreuses raisons. Certaines méthodes prétendent vous enseigner une langue pendant que vous dormez, et beaucoup de gens les essaient parce que ça a l'air génial !


Nous sommes d'accord, apprendre une langue pendant que vous êtes au pays des rêves ressemble à... un rêve oui on sait. Nous sommes des individus très occupés et nous dormons environ un tiers de notre vie. Ce temps semble perdu, alors ne serait-il pas génial si nous pouvions simplement écouter notre langue cible pendant notre sommeil et nous réveiller en pleine forme ?


On pense qu'on peut dire sans trop se tromper que ce n'est pas si facile. Mais est-ce qu'apprendre en dormant est un mythe complet ou est-ce qu'on peut l'utiliser dans une certaine mesure pour apprendre des langues ? "Si vous essayez de mettre des écouteurs et d'écouter une cassette d'apprentissage des langues pendant votre sommeil, vous n'en tirerez probablement pas grand chose", explique le psychologue Marc Züst. C'est parce qu'il n'est pas aussi facile d'apprendre de nouvelles informations que de mettre des écouteurs et d'écouter passivement des conférences enregistrées pendant que vous dormez - pas encore, en tout cas. Les neuroscientifiques savent depuis des décennies que le sommeil joue un rôle essentiel dans l'apprentissage et la mémoire. Une étude pionnière réalisée en 1924 a démontré que les gens se souvenaient mieux de syllabes absurdes lorsqu'ils dormaient un peu entre le moment où ils les apprenaient et celui où ils étaient testés sur elles.


Cette découverte suggérait que le sommeil protège en quelque sorte les souvenirs de toutes ces petites choses qui interfèrent et qui ont tendance à nous aider à oublier. Il est important de dormir pour pouvoir enregistrer de nouveaux souvenirs, explique Scott Cairney, psychologue à l'Université de York en Angleterre. Et de nouvelles recherches montrent que le sommeil offre bien plus qu'une simple protection passive pour ce que nous avons appris pendant la journée.

"Il est maintenant généralement reconnu qu'un processus actif a lieu dans le sommeil qui stabilise et transforme les souvenirs, les rendant plus résistants à la décomposition", dit Cairney. "Ce processus de consolidation est également important pour l'apprentissage de nouvelles informations, ouvrant la voie à de nouveaux apprentissages le jour suivant". Lorsque vous vous allongez pour vous reposer, l'activité de votre cerveau passe de petites ondes à haute fréquence à des oscillations plus importantes et plus lentes avec des rafales d'activité appelées "broches".


Ce changement favorise la réactivation de la mémoire - les neurones qui se sont déclenchés lorsque vous avez formé votre première trace de mémoire rejouent leur schéma de déclenchement, renforçant les connexions entre eux et la mémoire elle-même. Le laboratoire de M. Cairney étudie ce phénomène à l'aide d'une technique appelée réactivation ciblée de la mémoire. Dans une étude, il a demandé à des volontaires d'apprendre une série de combinaisons mot-image, comme le mot "exotique" associé à l'image d'un papillon.


Chaque paire était associée à un son ou un ton unique. Puis, lorsque les enregistrements cérébraux ont indiqué qu'ils étaient entrés dans un sommeil profond, l'équipe de Cairney a rejoué certains des sons uniques. Le lendemain, les volontaires pouvaient plus facilement se souvenir des paires qui avaient été associées aux sons pendant la nuit.


Bien que les résultats montrent que la réactivation de la mémoire pendant le sommeil est cruciale pour la mémoire, il semble que la partie apprentissage du programme doit encore avoir lieu pendant les heures d'éveil pour avoir un quelconque effet.


Mais une étude récente de Züst et ses collègues de l'Université de Berne en Suisse suggère que le cerveau endormi est capable d'absorber de nouvelles informations - même si c'est peut-être involontaire.



Dans cette étude, les participants ont entendu des mots inventés et leur traduction allemande pendant leur sommeil profond. Le cerveau oscille entre des phases actives, ou "états-haut", et des phases passives, ou "états-bas", d'activité pendant le sommeil profond.



Lorsqu'on leur a présenté les mots inventés le lendemain matin, les volontaires ont pu déterminer s'ils représentaient de grands ou de petits objets - mais seulement si les paires de mots étaient présentées pendant la phase "d'éveil".




"Sur la base de ces résultats, nous supposons que les états d'éveil constituent des fenêtres d'opportunité pour apprendre de nouvelles informations pendant le sommeil lent", déclare Züst.


Les traces de mémoire sont restées intactes jusqu'au lendemain matin, même si les volontaires ne se souvenait pas d'avoir vu les mots auparavant. "C'est une forme de mémoire implicite et inconsciente", dit-il.

Bien que nous puissions un jour être en mesure d'exploiter le sommeil pour soutenir l'apprentissage, Cairney convient que nous n'en sommes pas encore là. "Nous sommes loin d'utiliser les enregistrements pour aider à sauvegarder de nouveaux souvenirs ou à apprendre une nouvelle langue", dit-il.



"Mais, cela dit, nous savons que le sommeil est le ciment qui maintient l'apprentissage et la mémoire ensemble".



Donc, si vous voulez vraiment apprendre une nouvelle langue, prenez un cours pendant la journée et concentrez-vous sur la qualité de votre sommeil la nuit.

Can you learn a new language while you sleep?



The topic of subconscious learning has intrigued pop culture for a long time. Some methods claim to teach you a language while you sleep, and a lot of people try them because it sounds great! And we agree, learning a language while you are in the land of dreams sounds like... a dream come true! After all, we are very busy individuals and we sleep about a third of our lives. To many, this time seems like time wasted, so wouldn't it be great if we could just listen to our target language while we sleep and wake up in top shape? But it’s safe to say that it is not so easy. But is subconscious learning a complete myth, or is there a kernel of truth to it, insofar as it can help master a new language?


"If you're trying to put on headphones and listen to a language-learning audio while you're sleeping, you probably won't get much out of it," says psychologist Marc Zast. That’s because it's not as easy to learn new information as it is to put on headphones and passively listen to recorded lectures while you're sleeping - not yet, anyway.


Neuroscientists have known for decades that sleep plays an essential role in learning and memory. A pioneering study in 1924 showed that people remembered randomized syllables better when they slept a little between the time they learned them and when they were tested on them. This discovery suggested that sleep somehow protects memories of all those little things that interfere and tend to help us forget. “It's important to sleep to be able to record new memories”, says Scott Cairney, psychologist at the University of York in England. And new research shows that sleep offers more than just passive protection for what we learned during the day.

"It is now generally accepted that an active process takes place in sleep that stabilizes and transforms memories, making them more resistant to decomposition," says Cairney. "This consolidation process is also important for learning new information, paving the way for new learning the next day." As you lie down to rest, your brain's activity shifts from small, high-frequency waves to larger, slower oscillations with bursts of activity. This change promotes memory reactivation - neurons that triggered when you formed your first trace of memory replay their trigger pattern, strengthening the connections between them and the memory itself. Dr. Cairney's laboratory is studying this phenomenon using a technique called targeted memory reactivation. In one study, he asked volunteers to learn a series of word-image combinations, such as the word "exotic" associated with the image of a butterfly. Each pair was associated with a unique sound or tone. Then, when the brain recordings revealed that they had entered a deep sleep, Cairney's team replayed some of the unique sounds. The next day, volunteers could more easily remember pairs that had been associated with sounds during the night.


Although the results show that reactivating memory during sleep is crucial for memory, it seems that the learning part of the program still needs to take place during waking hours to have any effect. But a recent study by Zest and his colleagues at the University of Bern in Switzerland suggests that the sleeping brain can absorb new information - even if it may be unintentional.



In this study, participants heard invented words and their German translation during their deep sleep. The brain oscillates between active phases, or "high states," and passive phases, or "low states," of activity during deep sleep. When they were presented with the words coined the next morning, the volunteers were able to determine whether they represented large or small objects - but only if the pairs of words were presented during the "awakening" phase.




"Based on these results, we assume that states of awakening are windows of opportunity to learn new information during slow sleep," says Zast. The traces of memory remained intact until the next morning, even though the volunteers did not remember seeing the words before.

"It's an implicit and unconscious form of memory," he says. While we may one day be able to harness sleep to support learning, Cairney agrees that we are not there yet. "We are far from using the recordings to help save new memories or learn a new language," he says. "But, having said that, we know that sleep is the glue that keeps learning and memory together."

So if you really want to learn a new language, take a class during the day and focus on the quality of your sleep at night.

12 views0 comments

Recent Posts

See All

Conjuguer Avoir (To have) en français

L'un des verbes les plus importants de la langue française est "avoir". Dans cet article, nous allons non seulement revoir sa conjugaison et sa signification, mais aussi apprendre à quel point il est